Final Fantasy

Forum rpg regroupant tous les mondes des Final Fantasy. Cette partie concerne le monde de FFVII
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La petite vendeuse de poissons (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: La petite vendeuse de poissons (libre)   Jeu 21 Avr - 21:53

La ville de Kalm était paisible, les habitants se promenaient, les enfants jouaient aux parc. C'est aujourd'hui le jour du marché, les marchand vendaient des vêtements, de la nourriture, des statuettes en bois, des épées et pleins d'autres babioles plus ou moins utiles, les acheteurs et les marchand purent alors entendre un bruit métalique de roue rouler sur le sol de la grande, une jeune fille aux longs cheveux bleus arrive en poussant une brouette qui est rempli de gros poisson et de fruits de mères de toutes sorte d'espèces, truites, raies, saumons, thons, crevettes, homards, crabes, huitres, il y en avait pour tout les goûts, les gens était un peu surpris de voir cette jeune fille porter à elle toute seule sans difficultée ni fatigye tout ces produits marins sur une brouette qui seblait assez lourde, certains proposaient leur aide mais la fille refuse poliment, elle s'installe dans un coin de la place où elle pose sa brouette, se met derrière comme une serveuse derrière un comptoir et crit assez fort pour que tout le monde l'entende : "Poisson! Ici il y a du poisson frais et pleins d'autre produits de l'océan pêchait seulement de ce matin!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Dragneel
Dragon Slayer
avatar

Masculin Nombre de messages : 239
Classe : Guerrier
Niveau : débutant
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Sam 14 Mai - 3:29

Un peu plus tôt, dans une voiture se dirigeant vers Kalm...

"BWAHAHAHAHAHA! Combattre le Zolom de Midgar? Sérieusement?"

Happy>"Je trouve aussi cette idée stupide."

Un des travailleurs de la mine de Mythril et habitant à Kalm voyageait avec un chat bleu; se nommant Happy; ainsi qu'un jeune homme; qui s'appelle Natsu; aux cheveux roses souffrant du mal des transports. Pour ne pas rendre le trajet ennuyeux et aussi par sympathie envers ces deux voyageurs, le conducteur dialoguait avec eux ou du moins avec Happy. La situation amusait d'ailleurs l'homme de Kalm qui n'avait pas l'habitude de croiser des étrangers dans cette région et encore moins des chats bleus qui parlent. Intrigué par la venue de ce duo, le travailleur continua alors le dialogue.

"Mais dîtes-moi, vous venez d'où au juste?"

"Alexandrie."

"Vraiment? Vous avez vraiment mal choisi votre moment pour partir. Les journaux parlent d'une grande fête pour l'anniversaire de la princesse Grenat."

"QUOI???.... Ooooh, Natsu!! Faisons demi-tour!! Je veux aller à la fête!!"


Happy, déçu à l'idée de manquer cet événement, secoua Natsu en espérant obtenir une réponse positive quand au demi-tour à Alexandrie. Mais le chat ne reçut comme réponse que des "burp" ou des "buarg". Se trouver dans la voiture était déjà un calvaire pour Natsu, la route en piteux état n'arrangeait pas non plus les choses, alors le secouer pour lui soutirer un mot ne servait strictement à rien. Par chance, l'habitant de Kalm atténua cette torture, non pas en empruntant un chemin moins "remuant" mais en poursuivant la conversation avec Happy. Autre déception pour ce dernier d'ailleurs vu que le villageois le dissuada de retourner à Alexandrie pour la fête. Le motif: le temps d'y aller, la fête sera terminé. L'homme changea donc de sujet pour ne pas attrister davantage le félin.

"Euh alors... Vous êtes venus faire quoi ici?"

"Trouver le groupe Avalanche."

"Ces scélérats? Pourquoi? Vous pensez les rejoindre? Je vous le déconseille vivement!"

"Vous savez où ils sont?"

"Hum... A Midgar."

"Vous n'avez pas plus vague comme indice?..."

"Ha! Si je connaissais la planque de ces ordures, je les aurai déjà dénoncé à la Shin-ra! Non, mais vous-vous rendez compte? Ils souhaitent faire exploser les réacteurs Mako de Midgar! Tout ça pour soi-disant sauver le monde! C'est justement grâce à l'énergie Mako que nous vivons aussi bien! C'est juste une bande d'écolos mal adaptés au monde moderne et aux idées dangereuses. Qu'ils aillent vivre sur Spira!... J'espère que la Shin-ra ne tardera pas à les attraper pour les mettre au frais."


L'ambiance devenait tendue à bord du véhicule. Happy sentait bien qu'il venait d'évoquer un sujet qui fâche, néanmoins il s'agissait d'une première opportunité pour récolter les premières informations sur Avalanche et également pour en savoir plus sur la situation de ce pays. Hélas pour le chat, le village de Kalm commençait à apparaître à l'horizon, signifiant ainsi la fin du voyage et de la conversation. D'un autre côté, c'était une aubaine pour Natsu qui semblait à deux doigts de vomir dans la voiture.
Cinq minutes plus tard, la voiture arriva enfin à destination. L'homme souhaita bon courage aux deux voyageurs en leur conseillant d'aller au bar, l'endroit idéal pour trouver une personne venant de Midgar. Happy le remercia et le salua gentiment avant de s'occuper de Natsu qui se remettait difficilement du trajet en voiture.


Natsu>"J'ai cru que j'allais mourir... Plus jamais je ne mettrai les pieds dans une voiture..."

"T'as dit la même chose pour les trains et les bateaux."


Le duo se mit à marcher à travers le village de Kalm, bien décidé à prendre un peu de repos avant d'envisager d'aller à Midgar (à pieds pour Natsu). Il y avait foule dans les rues et beaucoup d'animations vu que c'était le jour du marché. La visite était donc plutôt agréable, à tel point que Happy en oublia la fête à Alexandrie et Natsu, lui, retrouva la santé... ainsi que l'appétit. En effet, il y avait plusieurs stands proposant de la nourriture. Fruits, légumes, viandes ou autres produits locaux ou importés, le choix était vaste et les ventres vides se faisaient entendre à la vue et à l'odeur de ces aliments. Cependant, un stand en particulier venait d'attirer l'attention de Happy qui resta figé devant, les yeux en étoiles et la bave à la bouche. Il s'agissait du stand d'une jeune fille au cheveux bleus dont la détermination à vendre ses fruits de mer et poissons n'avaient d'égal que ses cris pour attirer la clientèle. Le chat affamé supplia Natsu d'acheter le contenu de la brouette toute entière et prétextant que toute cette nourriture servira pour le trajet jusqu'à Midgar. Le jeune homme aux cheveux accepta tout de suite en lui souriant chaleureusement... Sourire qui s'estompa subitement au moment de vérifier le porte-monnaie. Un porte-monnaie presque aussi vide que leur estomac...

*On a quasiment tout dépenser pour les transports...*

En effet, à cause de son mal des transports, il n'était pas rare que Natsu reste allongé durant le trajet ce qui lui valait plusieurs allers-retours. Logiquement le budget y passait.
Se sentant fautif, Natsu chercha une solution durant un petit instant et ne trouva que ceci:


"Salut, mademoiselle! Vous les avez pêchés où vos poissons?"

Demanda Natsu en masquant très mal ses mauvaises intentions. Plutôt que de les acheter, celui-ci désirait juste savoir où aller les pêcher. Honteux devant ce comportement, Happy le gronda sur le champ avant de se tourner vers Ondine pour s'excuser. Du moins en partie...

"Natsu!!! C'est pas des manières!!! Elle s'est donné du mal pour amener tout ça!..... Excusez-le, madame! Ne l'écoutez pas! Au fait, on a faim et on veut acheter tout ce qu'il y a dans votre brouette!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Sam 14 Mai - 11:31

Des gens commencent à s'avancer pour acheter tout ces bons produits de la mer que Ondine vendaient, certains essayaient de marchander mais la filles aux cheveux bleus reste inflexible et impose ses prix de départ en refusant tout marchandage. Quelques heures passèrent sur le marché et la jeune fille n'avait vendu aucun poisson, elle commençait à montrer un air déçut, elle n'avait rien vendu car tout le monde voulait marchander.
*Qu'est-ce qu'ils ont tous à vouloir marchander? Les gens ne respectent plus le travail des honnêtes personnes, c'est assez ennuyeux car les affaires vont mal. Espérons qu'il y ait au moins une personne qui veuille bien m'acheter du poisson car je me vois mal rentrer chez moi sans un sou en poche*.
Ensuite, un garçon au cheveux roses accompagné d'un chat bleus s'approchent, la jeune fille leur montre un immense sourir et dit : "Salut, que voulez-vous?"
Son sourir s'efface illico lorsque le garçon lui demande où elle avait péché ses poissons, Ondine fut étonner de voir que le chats bleu parlait, celui-ci gronde d'abord son maître puis il dit à Ondine qu'ils ont faim et qu'ils voudraient acheter tout les poissons, Ondine montre un immense sourir, non pas parce que elle était contente que quelqu'un veuille acheter ses poissons mais parce qu'elle trouvait ce chat trop mignon donc elle ne put résister de le prendre dans ses bras en disant : "Ho, tu es trop mignon, rien que parce que tu es mignon je te laisse la moitié de ma marchandise gratuitement, tu peux me tutoyer aussi".
Elle le repose et dit : "Vous êtes nouveaux dans le coin, n'est-ce pas? Je ne vous ai jamais vu par ici, vous êtes où et pourquoi vous êtes venus dans cette ville? Au faite, Je suis Ondine Delamarine".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Dragneel
Dragon Slayer
avatar

Masculin Nombre de messages : 239
Classe : Guerrier
Niveau : débutant
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Sam 14 Mai - 22:02

Natsu après s'être fait gronder par Happy pour sa mauvaise conduite, sursauta en voyant le chat réclamer tout le contenu de la brouette. Aucun des deux n'avaient les moyens de payer à moins de rembourser petit à petit en travaillant. Une bonne solution mais d'un autre côté, le duo allait perdre un temps précieux en procédant ainsi. Mais par chance, Ondine fut séduite par Happy et lui proposa; en l'attrapant au passage; gratuitement la moitié de sa marchandise. Une proposition qui ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd, Natsu considéra que cette offre généreuse le concernait également et cria "Woohoo" en levant les bras. Puis c'est sans la moindre gêne que celui-ci se servait directement dans la brouette pendant que la jeune fille complimentait Happy. Ondine posa ensuite le chat en lui autorisant le tutoiement et elle commença à le questionner avant de se présenter.

"Salut Ondine! Moi c'est Happy!"

Répondit-il en souriant et la saluant avec sa patte droite.

"L'autre malpoli derrière c'est Natsu. Comme tu as pu le voir, on est nouveau ici. On vient d'Alexandrie, ça se trouve dans un autre pays très loin d'ici et gouverné par la reine Branet. Sinon pour faire court, Natsu et moi sommes venus pour rencontrer le groupe Avalanche. T'en as entendu parler?"

Pendant ce temps, Natsu continuait de se servir et en profita même pour manger sur place sans attendre Happy. Le félin sentait son "maître" bien silencieux depuis quelques minutes et se tourna vers lui pour constater avec horreur qu'une grande partie de la marchandise avait été engloutie.

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!! Qu'est-ce que t'as fait, NATSUUUUUUUU?"

"Bah quoi? Odile a dit qu'une moitié était pour toi donc logiquement l'autre moitié est pour moi! Non?"

"Mais t'as au moins mangé les trois quarts!!!"

"Pas du tout!! Tu ne sais pas compter! Mais en tout cas, c'était délicieux! Merci beaucoup pour ce repas, Odile!"

Disait-il en tapotant sur son ventre bien rempli. Pour ce qui est de "Odile", c'est ainsi que Natsu appela Ondine. C'était sa façon de lui dire qu'elle faisait à présent partie de son cercle d'amis grâce aux poissons offerts et celui-ci se permettait donc de la taquiner. Enfin, c'était une déformation plus ou moins volontaire du prénom ou un surnom idiot. Ondine venait de tomber sur ce premier choix. Quoiqu'il en soit, cela n'arrangeait pas l'humeur de Happy qui commençait à déprimer. D'une part, Natsu avait mangé sa part gentiment offerte par Ondine et d'autre part, le chat pensait justement aux efforts non récompensés de la jeune fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Sam 14 Mai - 23:07

Le chat bleu qui parle dit qu'il s'appelle Happy se qui fait émettre un léger rire à Ondine qui dit : "Hihihi! Ça te va bien ce nom, car "happy" signifie "heureux" si j'ai bien révisé mon anglais bien que je suis nul à cette langue".
Happy présente le garçon qui l'accompagne qui s'appelle Natsu, il dit qu'ils sont bien nouveau dans le coin, qu'ils viennent d'Alexandrie, qu'ils sont venus rencontrer un groûpe nommé Avalanche et demande à Ondine si elle en a déjà entendu parlé, celle-ci répond : "Ça me dit quelque chose, il me semble avoir entendu des rumeurs par-ci, par-là mais rien de ien intéressé, en tout cas pour moi".
C'est alors que la fille aux cheveux bleus remarque que Natsu a mangé une grande partie de la marchandise de Ondine, Happy le gronde mais Natsu réplique qu'il y a une moitié pour lui et une moitié pour Happy en appelant ondine "Odile", là, elle montre une veine d'énervement sur le coin de son front blanc, elle fait craquer ses poing et donne un violent coup de poing au somment de la tête de Natsu, elle se redresse, met sa main à sa taille et dit : "Premièrement, je ne m'appelle pas Odile mais Ondine, deuxièment, je n'ai jamais dit que l'autre moitié était à toi, j'ai que j'offrait la moitié de ma marchandise à Happy et seulement à Happy car il est super mignon et pas toi, cela signifie que tu devras me payer TA part que tu viens d'engloutir, et troisièmement, voici ta note".
Ondine sort de sa poche un ticket de caisse super long qui touche le sol avec une note très élevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Dragneel
Dragon Slayer
avatar

Masculin Nombre de messages : 239
Classe : Guerrier
Niveau : débutant
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Dim 15 Mai - 20:52

Alors que Natsu se goinfrait allègrement, Happy et Ondine discutait tranquillement au sujet d'Avalanche et du prénom du chat. Ce dernier confirma sa signification d'un "Aye" en ajoutant que c'était Natsu qui l'avait baptisé ainsi. Sinon le félin fut un peu déçu de voir que la jeune fille n'avait aucune information intéressante à lui donner concernant Avalanche. Mais Happy ne lui en voulait pas vu le repas offert gratuitement, contrairement à Natsu qui venait d'engloutir à lui seul les trois quarts de la marchandise. Le jeune homme aux cheveux roses reçut d'ailleurs quelques réprimandes de la part du chat, puis d'Ondine qui semblait folle de rage en écoutant son prénom écorché. Cette dernière frappa même sur le haut du crâne Natsu sous les yeux médusés de celui-ci et également de Happy. Elle lui reprocha de l'avoir appelée Odile, d'avoir dévorer la nourriture destinée à Happy avant de lui donner la note, une feuille assez longue pour atteindre le sol avec au bout un montant pour le moins... salé. Le jeune homme qui était assis par terre en se tenant la tête, suite au coup reçu, semblait apeuré devant Ondine tel un poussin face à un prédateur. Un fois l'orage passé, celui-ci attrapa timidement sa facture et se releva lentement.

"J'ai compris..."

Tête baissée, les bras ballants, Natsu se retourna et s'en alla en laissant derrière lui, Happy. Un geste volontaire de sa part, vu qu'il se doutait bien que le chat était entre de bonnes mains. Celui-ci ne l'avait pas abandonné, mais juste confié à Ondine le temps de récolter assez d'argent pour la rembourser. Un temps estimé selon lui à une journée ou deux au pire. Happy n'ayant pas eu besoin de mot pour le comprendre, le laissa partir sans le retenir ni se soucier de l'interprétation que pouvait avoir Ondine à ce sujet. Le chaton se tourna vers la vendeuse de poissons et s'exprima alors très calmement comme si de rien n'était.

"C'est la première fois que je vois une inconnue le calmer comme ça. T'était effrayante."

A ce moment-là, son ventre gargouilla. Happy n'avait toujours rien avalé et il hésitait à réclamer ne serait-ce qu'un poisson parmi les restes laissés par Natsu. Après tout, Ondine demeurait encore sans le moindre sou suite à cette vente infructueuse. Malgré son ventre vide, le félin bleu; après réflexion; lui proposa ceci:

"Dis! Si on essayait de vendre les poissons restants? Ça sera toujours ça de gagné! Pas vrai?"

Un peu plus loin dans l'armurerie, Natsu commençait déjà à travailler de son côté pour rembourser sa dette jusqu'au moindre centime. Autant dire que son talent de cracheurs de flammes faisait déjà le bonheur du marchand d'armes et attirait également quelques visiteurs un peu curieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Dim 15 Mai - 22:51

Natsu montre un air appeuré devant Ondine, prend la note d'un air hésitant, se relève, dit qu'il a compris et s'éloigne, Ondine ne prend pas la peine de la poursuivre car elle se doutait de ce qu'il allait et pensait qu'il n'allait tout de même pas abandonné son chat, celuis-ci dit à Ondine qu'il n'a jamais vu personne le calmer comme ça et qu'elle était effrayant, la fille aux cheveux bleus montre un sourir fière, se touche ses long cheveux attachés en queue de cheval et dit : "Je sais, je sais comment agir avec les individus du genre de Natsu".
La jeune fille entend ensuite le ventre de Happy gargouiller, elle se retient alors de rire, il lui propose ensuite de vendre le reste des poissons ensemble, Ondine dit en gardant son immense sourir : "Je veux bien, mais d'abord on va faire une petite pause pour que tu te remplisses le ventre. Que veux-tu manger? C'est moi qui t'invite".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Dragneel
Dragon Slayer
avatar

Masculin Nombre de messages : 239
Classe : Guerrier
Niveau : débutant
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Dim 5 Juin - 1:45

Alors ainsi Ondine savait comment s'y prendre avec des "individus" comme Natsu, cette phrase n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Happy pensait tout de suite qu'elle avait eu au moins un petit ami avec un tempérament pareil et attendait une occasion pour évoquer ce sujet. Il lui en fallait peu pour s'imaginer une histoire d'amour, même de courte durée. Ondine venait donc inconsciemment de tendre une perche au félin qui gardait tout ça dans un coin de la tête. Avant, il fallait se nourrir. Mais un problème se posa, à savoir quoi manger. D'un côté, Happy désirait dévorer sa part de poissons restant dans la brouette et d'un autre côté, le chat se doutait bien qu'il ne resterait plus rien à vendre. Autre solution, espérer qu'Ondine l'invite chez elle en gardant cependant à l'idée que le poisson; si poisson il y a; n'allait pas être aussi frais que ceux pêchés le matin même. Enfin, la dernière possibilité était le restaurant mais cette fois, il fallait penser au porte-monnaie; de la jeune fille à la belle chevelure bleue; qui devait être aussi épais qu'un timbre suite aux dernières ventes. Cruel dilemme. Du moins, Happy voulait du poisson au menu, ça c'était une certitude mais sans pour autant causer du tort à Ondine. Le chat ne savait pas quoi répondre et affichait une mine triste en regardant vers le sol.

"Hum..."

Malgré son humeur peu joyeuse, son ventre gargouilla.

"Je veux du poisson mais tu as dû travailler dur et tôt le matin pour l'avoir..."

Le ventre gargouilla de nouveau, mettant ainsi encore plus mal à l'aise le pauvre chat affamé. Reste à connaître la réponse d'Ondine et au pire, Happy l'aidera volontiers à pêcher d'autres poissons.


hj> Désolé pour l'attente!! ... Et le petit post... ^^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Mer 8 Juin - 0:34

HRP-Désolé du retard, j'ai changé d'adresse mail du coup j'ai pas été averti du nouveau message et j'ai pas eu le temps de regarder-HRP

Lorsque Ondine entend le ventre de Happy gargouiller, elle émet un petit rire tellement elle le trouvait amusant, ildit qu'il voudrait du poisson mais qu'elle à dû se lever tôt le matin et travailler durement pour l'avoir, la fille aux cheveux bleus hausse les épaules et dit : "Non, pas vraiment, je me suis levée à dix heures du matin puis j'ai pêcher les poissons sans la moindre difficulté et en un temps record, en faite, j'ai une technique de pêche bien à moi que je garde secret, donc, je ne t'en dit pas plus. Si tu as faim, commences à manger les poissons qui reste, moi, j'ai pas faim".
La jeune fille lève les yeux en l'air pour observer le magnifique soleil bleu où il y a avait quelques nuages blancs le recouvrant et laissant passer la lueur du soleil, un léger courant se fit, caressant les longs cheveux bleus de la jeune fille, au bout d'un moment, elle regarde à nouveau le chat parlant et dit : "Pourquoi toi et Natsu êtes à la recherche de Avalanche?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Dragneel
Dragon Slayer
avatar

Masculin Nombre de messages : 239
Classe : Guerrier
Niveau : débutant
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Sam 11 Juin - 1:54

hj> T'excuses pas pour deux petits jours! Ce n'est pas grave du tout! Shocked


dj>
Happy fut soulagé par la réponse d'Ondine, mais aussi surpris. Soulagé à l'idée de pouvoir manger sa nourriture préférée, à savoir du poisson. Le chat leva ses pattes avant vers le haut en criant joyeusement "Upa", un mot qui n'a aucune signification particulière et qui sert juste à exprimer sa joie. Quand à l'effet de surprise, c'était au sujet de la facilité de la jeune fille à attraper du poisson et aussi tardivement dans la matinée. Happy s'imagina alors des méthodes farfelues employées par Ondine pour la pêche, telles que l'utilisation d'un explosif ou encore d'un câble électrique. Enfin bien sûr, celui-ci garda tout ça pour lui afin de ne pas vexer la demoiselle qui savait se montrer effrayante quand elle le désirait. Ou du moins il essaya car l'expression de son visage à ce moment-là ne masqua pas ses arrière-pensées, bien au contraire. Happy s'empressa alors de commencer son déjeuner avant qu'Ondine ne se doute de quelque chose. Les poissons semblaient à son goût et cela se voyait sur sa mine réjouie que celui-ci se régalait.
Les minutes passèrent, l'ambiance était agréable sous un soleil des plus rayonnants, malgré la présence de quelques nuages. Puis Ondine prit à nouveau la parole pour demander à Happy pourquoi ce dernier et Natsu souhaitaient rencontrer le groupe Avalanche.


"C'est une idée de Natsu. Il tient à comprendre pourquoi ce groupe veut détruire les réacteurs Mako de Midgar. On sait bien que ces gens disent vouloir sauver le monde mais ils vont employer des méthodes dangereuses pouvant mettre en péril la vie des innocents. Donc Natsu veut connaître la vérité à leur sujet et peut-être les raisonner ensuite."

Bien sûr, il y avait bien une autre raison derrière tout ça. Une raison plus intime que Happy n'évoqua pas parce que cela lui rappela de douloureux souvenirs et parce qu'il ne sentait pas encore capable de se confier ainsi à Ondine, même si celui-ci la considérait comme digne de confiance. La jeune fille devra donc se contenter de cette réponse pour le moment, à moins d'insister.
Mais Happy décida de changer de sujet pour ne pas rendre l'ambiance plus morose.


"Et si on parlait de toi? Tu fais quoi à part exposer... euh vendre des poissons, je veux dire! Tu vis seule? T'as un copain? T'en as eu un comme Natsu?"

A vrai dire, c'était les deux dernières questions qui intéressaient le plus Happy. Non pas que celui-ci pensait caser Ondine avec Natsu, loin de là, même si voir son "maître" se faire taper dessus par la jeune fille à longueur de temps pouvait être amusant pour le chat. Mais celui-ci est; rappelons-le; particulièrement friand d'histoires d'amour, presque autant que manger du poisson.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Lun 13 Juin - 1:52

Happy dit à ondine qu'ils recherchent le groupe Avalanche car Natsu voudrait comprendre pourquoi ils veulent détruir les réacteurs Mako de Midgar sachant que bien qu'ils veulent sauver le monde leur action pourrait mettre en danger des tas de gens, donc natsu voudrais savoir la vérité à leur sujet et essayer de les raissoner, Ondine dit en montrant un air étonné : "Quoi?! Avalanche veut détruit les réacteurs Mako?! Mais ils sont malades? Il faut vraiment les arrêter!"
Puis, Happy change de sujet pour parler d'elle, il pose alors plusieurs questions, il lui demande ce qu'elle fait à part vendre des poissons, si elle vit seule, si elle a un petit ami et si elle en a déjà eu un comme Natsu, la fille aux cheveux bleus est surprise par cette série de questions et dit : "Heu...pourquoi tu me poses toutes ces questions, T'es de la police ou quoi? Enfin bref, à part vendre des poissons, ben, je les pêche et je vis dans un chalet au bord de la mer et je vis toute seule, je n'ai pas de petit ami et j'en ai jamais eu encore moins comme Natsu. En parlant de Natsu, mais où est passé cet abruti?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen Sly

avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Age : 25
Localisation : FF7 - Ville de Kalm [En rp]
Classe : Mercenaire
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Mer 17 Aoû - 14:57

[HRP - Je scouatte votre rp étant donner qu'il est libre, et comme Ondine attendait une réponse je me suis dit que je pouvais venir (de plus, il n'y à plus trop de monde sur FF7 à ce que je vois non ? :/ Bref, j’espère ne pas vous déranger.) - HRP]

Le voyage n'avait pas était long, mais pénible. En effet, Leen venait de quitter la Shinra et plus précisément le SOLDAT, il cherchait une ville paisible ou il pourrait penser et réfléchir en toute sérénité. Malgré cela, une envie lui démangeait fortement, celle de tout bonnement détruire la Shinra ! Mais malgré son avantage sur les autres membres actuels, la supériorité numérique ne pouvait que le surpasser, il laissa donc cette idée plutôt inimaginable de côté, continua à errer sans but précis entre les rues sinueuse bordées par des maisons en forme de chalet. Le jeune Homme surpris un groupe de personne discutant d'un marché, au sein même de la ville, devenu légèrement plus nostalgique Leen appréhenda l'idée d'y aller faire un petit tour histoire de décompresser un peu. De nombreux stand surplombaient la place exposant divers objets et denrées : comme des matérias (de base évidement) ou des simples fruit et légumes. Leen remarqua aussi des gosses traînant autour d'une confiserie, le jeune homme fût attiré par cette petite boutique plutôt accueillante et s'acheta un paquet de bonbon bien remplie qui le fit retomber en enfance. Et en parlant d'enfance, les gamins le regardaient avec insistense, l'ex SOLDAT remarqua vite dans la manière de s'habiller de l'enfant, que ce dernier était une de ses classe sociale en dessous de la société. Cédant au regard de chien battu du gamin, il finit par lui offrir (à lui et ses deux petites camarades, sans doute ses soeurs) un énorme paquet de bonbon qui fît sourire de plus belle les gosse, remerciant Leen et s'en allant courir dans le vent pour jouer à je ne sais quel jeu. Poursuivant son chemin le jeune homme aperçut un stand de poisson, qui avit l'air d'être tenu par une jeune femme et un espèce de chat qui parle. Intrigué Leen s'avançat, les salua et entama la discutions :

- " Bonjour, vous vendez du poisson à ce que je vois. Mais dite donc, vous n'avait pas peur pour votre marchandise avec ce chaton sur votre étalage ? "

A bien y penser, Leen ne pouvait que se faire remarquer. Il portait la tenue des Soldats de première classe, possédait des yeux d'un bleu intense, disposait d'une épée plutôt imposante dans son dos et portait un gros paquet de bonbon entre ses mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Dragneel
Dragon Slayer
avatar

Masculin Nombre de messages : 239
Classe : Guerrier
Niveau : débutant
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Mer 17 Aoû - 22:04

hj> Pas de souci pour ma part! Plus on est de fous... x)


dj>
Happy écouta les diverses paroles d'Ondine avec attention. Le chat semblait d'accord sur le fait de stopper le groupe Avalanche avant que ces "terroristes" ne détruisent un réacteur Mako. Leur action est certes dans le but de sauver le monde, mais il est injuste que des innocents soient impliqués voire sacrifiés. Reste à savoir où se cache ce groupe. Quand à l'autre sujet, à savoir la vie sociale d'Ondine, comme pour son déjeuner Happy n'en perdit pas une miette. Cependant, il n'y avait rien de palpitant. La jeune fille est célibataire, vit seule dans un chalet, elle pêche et vend ses poissons. Ni plus ni moins, enfin d'après ce que celle-ci racontait, cette dernière n'avait peut-être pas tout indiqué. Vint ensuite le sujet sur Natsu. Happy n'avait pas vraiment apprécié que la demoiselle le traite d'abruti même si le jeune homme n'est pas toujours très futé. Le chat ne manqua alors pas de se "venger" lorsque Ondine l'interrogea sur la présence de Natsu.

"T'as autant de mémoires que tes poissons, ma parole. Natsu est parti, y'a pas dix minutes, chercher un moyen de te rembourser. Il ne reviendra pas avant cela."

Craignant malgré tout de se faire tirer les moustaches ou se faire pincer les joues, Happy se tourna vers un homme vêtu tel un guerrier, portant une grande épée sur le dos et un paquet de bonbons dans les mains. Le chat en profita alors pour changer de sujet, il pointa le soldat du doigt et s'écria:

"Oh! Ondine! V'là enfin un client!"

L'homme s'approcha, puis s'adressa à la vendeuse de poissons. Happy fut étonné devant tant de perspicacités de la part du soldat, ou plutôt de l'ex-soldat. Effectivement, ce dernier se trouvait bel et bien devant un stand de poissons... Le félin fût cependant amusé par la remarque de l'homme qui semblait s'inquiéter pour la marchandise d'Ondine. Effectivement, c'était comme envoyer un lapin dans un champ de carottes.

"Miaou!"

Happy miaula et leva la patte pour saluer Leen afin de se faire passer pour un simple chat. Si l'homme avait écouté le félin parler, Ondine devra alors se débrouiller pour expliquer qu'il s'agit bien d'un chat parlant. Une situation qui amusait déjà Happy et il ne fallait pas compter sur lui pour la sortir de l'embarras. En attendant, le chat commença à manger un autre poisson et observa calmement la situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Jeu 18 Aoû - 19:41

Lorsque Happy dit qu'elle a autant de mémoire que ses poissons car natsu est parti il y a quelques minute pour la rembourser, Ondine montre une veine d'énervement, lui donne un coup de poing au dessus du crâne et dit : "Je le sais, je voulait juste savoir où il était exactement!"

Elle se calme lorsque Happy lui fait remarqué qu'il y avait un client, elle voit alors un membre du SOLDAT avec une grande épée sur le dos constater qu'elle vendait des poissons et demander si elle n'avait pas peur pour ses marchandise avec ce chaton, Ondine sourit et dit : "Je n'ai pas du tout peur, il est adorable, ce n'est pas le cas de son maître qui s'est à manger la moitié sans autorisation alors que j'avais offert à son chat et non à lui, il est en train de me rembourser. je ne vous ais jamais vu dans le coin. Vous vous appelez comment? Vous venez de loin?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen Sly

avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Age : 25
Localisation : FF7 - Ville de Kalm [En rp]
Classe : Mercenaire
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Jeu 18 Aoû - 22:21

Leen avait finalement fait impression devant les deux personnes. La mention "deux personne" est effectivement bien choisit étant donné que le chat en question parle. Mais le petit malin, s'amuse à le cacher. Il posa sa main sur la tête du chat et lui dit en riant :

- " Ne te cache pas le minou ! J'ais très bien vu que tu étais doté de parole. "

Il prêta alors attention à la jeune femme lui ayant répondu, tout en posant quelques question. Il lui sourit et lui dit :

- " Je m'appelle Leen Ex SOLDAT de première classe, comme vous avez sans doute remarquez non ? Et j'ais grandis à Midgar mais vous racontez mon histoire serait bien trop long et inutile... J'ais remarqué vos têtes d'enterrement, peut-être pourriez vous m'en dire plus ? Oh et au passage, quel son vos noms ?"

Etonament la rencontre avec les deux personnages redonnait des couleurs à Leen. C'était tant mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Efahres Lednaria

avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Age : 25
Classe : Guerrier
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Ven 19 Aoû - 2:14

Le soleil était encore vers l'est, donc à ses débuts, il n'était même pas prêt d'atteindre son zénith. Le temps était clément à une journée paisible, quelques nuages blancs éparses se laissaient flotter ça et là, au gré du vent. Ils n'étaient même pas menaçants et ne tentaient pas de s'affairer à le devenir, bien trop heureux de pouvoir flâner. Le léger vent les poussait allégrement dans une direction, tandis qu'au sol celui-ci allait à peine effleurer les branches de quelques arbres rares. C'était une belle journée, chaude et ensoleillée, qui s'annonçait, certains avaient dû le sentir car ils étaient sortis pour placer leurs étals dans la rue, tandis que d'autres se réunissaient devant pour acheter diverses marchandises. D'autres rejoignaient la ville, d'aucuns la quittaient pour revenir le soir, la vie battait son plein.

A un kilomètre de la ville, dans les airs, voyageait un vaisseau de taille moyenne, pour sa catégorie. En effet, il s'agissait d'un transport, bleu terne embelli de marques et rainures orangées, prévu pour une quinzaine de personnes, en comptant l'équipage. A son bord, les neuf personnes ne faisant pas partie du personnel de bord étaient réparties dans la pièce commune. Un d'entre eux, habillé d'un sweat rouge foncé ouvert, laissant apparaître sa musculature, était debout, les bras croisés, regardant la ville au travers d'une grande baie vitrée d'un air malsain, pervers. Le bâton de la sucette qu'il avait en bouche se promenait et se tapait à un rythme lent et régulier sur son sourire narquois, tout aussi malsain que son regard. Le turquoise de ses yeux scintillait de cette lueur que possèdent les enfants quand ils vont s'amuser avec un nouveau jouet, le plissement du regard lui conférant un côté sadique en même temps. Il semblait content d'arriver et ricanait de temps en temps, sûrement en train d'imaginer certains vices qu'il pourrait commettre dans cette ville. Trois personnes parmi les passagers semblaient redouter quelque peu cet être, ils s'en tenaient le plus éloigné possible. Ils étaient vêtus de vêtements fin mais couvrant tout le corps, chapeaux inclus, tels que ceux que portent les habitants de déserts et zones sèches. Ces trois passagers semblaient être une famille, le père, la femme et la fille, encore adolescente. Ils ne pipaient mot et tentaient d'agir maladroitement comme si de rien n'était, montrant encore plus leur anxiété ainsi. Le père tenait une sorte de magazine qui tremblait tant que son supposé lecteur ne devait rien pouvoir déchiffrer. La femme avaient les jambes croisées, ses mains posées l'une sur l'autre sur sa cuisse supérieur, tandis que la fille se blottissait entre ses parents, faisant en sorte d'être invisible.


Pourquoi ne venez-vous pas voir notre lieu de débarquement, ma chère ? Cela dissiperait peut-être cette anxiété qui vous agite depuis notre départ. N'ayez crainte !

La fille écarquilla les yeux en se rendant compte que cet homme à l'aura malsaine s'adressait à elle, elle se mit à trembler et ferma les yeux, priant pour qu'il croit qu'elle n'était pas là en fait, qu'il ne l'avait qu'imaginée. Cependant, les autres personnes présentent dans la nef, cinq soldats, semblaient-ils, assis ou debout selon les envies, lui jetèrent un regard sévère en voyant que la fille ne réagissait pas. Les parents de la petite lui murmurèrent des mots rapides à l'oreille, l'encourageant à obéir sans délai. Elle se leva, timidement et lentement, et s'approcha, du même entrain, de l'homme aux cheveux blonds étincelants en raison de la lumière qui venait s'écraser sur lui. Il lui fit signe d'un air amical pour l'encourager à approcher un peu plus, elle se tenait à distance. Voyant que le simple fait de s'approcher constituait une action trop éprouvante pour la demoiselle, l'homme n'insista pas.

Qu'en pensez-vous alors ? Douce Célénia, cette ville n'est point à votre convenance ?

Aucune réponse. Simplement les lèvres serrées très fortement, au point de trembler, de la jeune fille. Elle n'arrivait pas à les délier, même pour un simple "oui". Elle jeta un regard désespéré vers ses parents, qui l'encouragèrent par des gestes et des regards terrifiés à répondre. Après bien des efforts, la jeune fille se tourna à nouveau vers la ville et délia les lèvres dans un faible "moui".

Timide avec ceci ! Mais qu'est-ce que vos parents ont donc bien fait pour avoir une telle fille ? Si délicieuse. N'ayez crainte ma chère, vous irez bien dans cet endroit. Cette ville, m'a-t-on dit, est fort tranquille. Vous ne serez plus dérangée par les faquins et les porcs de Rabanastre. N'ayez crainte.

Le père, voyant que sa fille tremblait de plus en plus, se leva et, d'un pas hésitant accompagné du regard tétanisé de sa femme, s'approcha du duo. La scène n'échappa pas aux soldats, dont les faces furent traversées par des sourires narquois, ils savaient, tout comme le père sûrement, que celui qui semblait être le chef de leur bande ne le laisserait pas s'en tirer ainsi. Il arriva donc au niveau du duo et envoya, d'une voix tremblante et hésitante :

M... Messire, Haut... Haut Juge Lednaria... Excusez ma fille, elle est très timide, comme vous l'avez remarqué.

Un regard froid et des lèvres serrées accueillirent les mots du père lorsque la tête de l'intéressé pivota vers lui. Le père tenta une seconde phrase pour tenter de désintéresser le dénommé Lednaria de sa fille, il n'eut que le temps de la commencer. Il fut interloqué par une gifle du revers de la main, couverte d'une bande blanche, de l'homme en rouge, accompagnée d'un "Silence, porc." d'un ton à vous glacer le sang. Il le regardait de haut, le toisait du regard. En voyant ce regard, on voyait très bien le sentiment de dégoût qui se dégageait de cet homme. La jeune fille, surprise, tomba au sol, attirée par son père. Elle s'empressa de voir si il allait bien, sa mère venant constater l'étendue des dégâts elle aussi, puis ne put retenir ses mots.

MONSTRE ! Vous n'êtes qu'un lâche ! Vous frappez cet homme qui n'avait rien fait ! Vous ne...

Elle ne finit pas sa phrase, le Haut Juge s'était agenouillé et avait saisi la mâchoire de la fille entre son index et son pouce droit, plongeant son regard devenu calme mais toujours malsain. Rien que par cet acte, l'adolescente perdit toute la fougue qui lui était venue en voyant son père battu sans raison.

Allons ma chère, ne salissez pas cette douce bouche par de déplaisants mots, ils ne vous siéraient guère.

Il se releva, les soldats ricanaient, ils avaient eu le spectacle qu'ils attendaient. Il pivota à nouveau vers la ville, voyant que la navette commençait à descendre, la ville étant suffisamment proche pour descendre. L'atterrissage se fit rapidement et en douceur. Les neuf passagers débarquèrent ensemble, le père se frottant la joue, devenue rouge. La ville se trouvait à une dizaine de mètres. Le dénommé Lednaria se tourna vers les militaires, qui entouraient en demi-cercle la famille.

Bien, Messieurs. Vous savez que nous devons conduire l'honorable marchand Senn Kalfeth à son nouveau local de travail. Il semblerait que nous disposions d'avance sur l'horaire. Je propose donc que nous allions en ville pour voir si nous pouvons trouver quelques représentants du groupe dirigeant. Au moins, nous ferons une promenade et visiteront les lieux alentours, en tant que nouveaux arrivants néophytes nous nous devons de découvrir les coutumes régionales.

Les soldats répondirent en choeur, en exécutant le salut militaire, à l'affirmative. Le groupe de neuf personnes se rendit donc dans la ville de Kalm, en ayant à sa tête l'homme vêtu de rouge. Il semblait vouloir tout regarder, allant dans chaque endroit, examinant tout en détail, il semblait désireux de connaître la ville dans ses moindres détails. La curiosité l'animait tant qu'il semblait avoir oublié la présence de la famille de marchand l'accompagnant, ignorant même la recherche de membres de la Shin-ra. Après une heure de visite, Lednaria proposa de passer par le marché, la faim l'ayant atteint malgré la nouvelle sucette qu'il avait ouverte en route. Le groupe se rendit donc au marché, leur leader se rendant à chaque étal afin de voir si des produits intéressants y étaient vendus. Il finit par acheter à chaque membre de son groupe une "barquette" remplie de quoi faire un repas simple et équilibré. La fille se força à manger, n'ayant pas du tout faim, pour faire bonne figure comme ses parents, qui le remercièrent pendant un quart d'une heure, en allant presque jusqu'à se prosterner. Après avoir ingéré le frugal repas, le petit groupe se remit en route et finit par rencontrer un attroupement de personnes devant ce qui semblait être un armurier. Un homme aux cheveux roses crachait du feu, ce qui était assez inhabituel même pour les environs semblait-il. Cependant, le détail ne semblait pas intéresser Lednaria plus que ça, sa curiosité était pour le lieu plus que pour ses phénomènes de foire. Il enjoignit le groupe à le suivre, préférant partir et découvrir d'autres choses, et finit par arriver vers ce qui semblait être un étal de poissonnerie. Une femme aux cheveux bleus discutait avec un homme, habillé tel un soldat, tous deux observés par un chat bleu mangeant un poisson. La scène fit, à nouveau, penser à un phénomène de foire au leader du groupe. Un détail cependant l'incita à se rapprocher du duo : l'armure de l'homme. Il devait exister peu de groupes pouvant se munir d'un tel équipement dans les parages, Lednaria en conclut donc qu'il était membre de la Shin-Ra. Il s'approcha finalement afin de confirmer ses pensées et avis, faisant une petite révérence en saluant.

Bien le bonjour, Mademoiselle, Monsieur. Je me présente, Efahrestar Dahren Lednaria, Haut Juge de la cité impériale d'Archadia, située sur un continent plus à l'est. Je suis à la recherche de la Shin-Ra, et votre armure me fait penser que vous devez en faire partie, me trompé-je ?

Bien qu'il ait salué les deux personnes, Lednaria n'avait regardé que Leen lorsqu'il parlait. En effet, le salut à la-dite demoiselle n'était que pure politesse, il se moquait éperdument de celle-ci, étant marchande, vu de quel côté elle se trouvait de l'étal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Dragneel
Dragon Slayer
avatar

Masculin Nombre de messages : 239
Classe : Guerrier
Niveau : débutant
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Ven 26 Aoû - 4:42

Malgré le fait que Leen l'ait démasqué, Happy continua de nier en bougeant la tête de gauche à droite puis inversement. Puis le félin pointa le ventre d'Ondine en espérant faire croire à l'Ex-Soldat qu'elle est ventriloque et accessoirement qu'un chat ça ne parle pas. Happy écouta ensuite le maigre récit de l'homme qui contenait cependant une information à ne pas négliger. Leen venait de Midgar, ville où se trouvait le groupe Avalanche, donc peut-être que celui-ci savait où ces terroristes se cachaient. Problème... Comment lui soutirer cette information sans que la blague du chat ne tombe à l'eau? Happy croisa les bras... enfin les pattes avant et se mit à y réfléchir très fortement.
Du côté de Natsu, ses talents de cracheur de flammes aidaient grandement le fabriquant d'armes de Kalm qui semblait plus motivé que jamais. Ce dernier désirait même engager le combattant en contrat indéterminé, afin d'utiliser ce feu peu ordinaire pour sa création d'armes en tout genre. Toutefois, il manquait un élément très important. Les clients! En effet, si son atelier tournait à plein régime, les commandes demeuraient aussi rares que celles d'Ondine et cela en dépit des curieux venant admirer le spectacle. En plus de ça, Natsu ne travaillait pas bénévolement. Là, c'est l'artisan qui se creusa la tête pour résoudre son problème... Comment payer Natsu sans piocher dans les économies? L'homme croisa les bras et se mit à y réfléchir très fortement. Quand soudain, un groupe de soldats arriva dans l'armurerie. L'artisan se précipita immédiatement au comptoir avec un sourire des plus commerciales, prêt à leurs vendre des armes fraîchement fabriquées. Une aubaine, d'autant qu'il s'agissait de "touristes".


*Hé hé hé! De beaux pigeons à déplumer!*

-"Bonjour messieurs! Que puis-je pour... vous?"


Pas de chance, ces pige... hommes, totalement désintéressés par la prestation de Natsu, ne faisaient que passer. Le forgeron, blessé dans son orgueil, alla s'asseoir dans un coin, face au mur à déprimer (avec la musique triste qui va avec clown ).

-"Encore une journée infructueuse... Mon père avait raison. J'aurai dû laisser tomber les armes et me consacrer aux objets de la vie quotidienne, tels que des fourchettes, des pioches ou encore des..."

C'est alors que Natsu l'attrapa par le col, le souleva et le secoua violemment.

"Hé ho hé ho hé hoooo! Comment ça encore une journée infructueuse? J'ai une facture à payer, moi!! Comment je vais rembourser Odile si t'es fauché aussi?"

-"Odile?"

"La vendeuse de poissons qui m'a offert la moitié de sa marchandise gratuitement mais que je dois payer quand même."


L'employeur de Natsu manqua à cet instant d'avoir une crise cardiaque. Ce dernier retira les mains du combattant de son col et lui examina immédiatement le visage en terminant par le front, sentant un très mauvais présage.

-"T'en as pas mangé?"

"Si. Pourquoi?"

-"Tu t'sens bien? T'as pas des maux de tête ou mal au ventre à en mourir?"

"Euh non. Pourquoi?"


L'artisan recula d'un pas et prit un air des plus sérieux pour expliquer ce qu'il pressentait envers Natsu. C'était la moindre des choses car le combattant allait peut-être mourir dans d'atroces souffrances dans les heures ou pire encore, les minutes à venir (avec la musique dramatique qui va avec clown ).

-"Tu as sans doute remarqué qu'Ondine ne vendait aucun poisson. Je vais t'en expliquer la raison... Il y a quelques années, la Shin-ra a construit un réacteur Mako sous-marin face à la ville de Junon. Le tout premier réacteur de ce type. Les habitants de cette ville en étaient ravis car cela faisait en grande partie la fierté de Junon. Mais avec le temps, les poissons ont commencé à disparaître et ceux qui restaient encore en mer n'étaient plus comestibles, voire dangereux pour la santé. Le réacteur avait complètement pollué l'eau de la mer. Nombreux sont ceux qui redoutent que cette même pollution se soit répandue au fil des années jusqu'ici. Personne ne tient donc à consommer les poissons pêchés par Ondine par peur de tomber malade ou pire, d'y laisser la vie."

"Hum. Je vois."


Natsu écouta le récit de l'homme jusqu'au bout et comprenait à présent mieux la situation d'Ondine. Il en ressentait même de la peine, vu qu'elle se donnait du mal (d'après lui) pour offrir de la nourriture aux habitants de Kalm et en gardant en plus le sourire. Natsu trouvait cela injuste, vu que ces mêmes poissons n'ont rien de nocif. Pour preuve il en a mangé un certain nombre, Ondine en a également offert à Happy pour lui faire plaisir et non pas pour l'empoisonner.

"Euh. J'ai un truc à te demander."

Natsu posa une question à l'artisan, puis l'homme aux cheveux roses quitta les lieux, en sachant qu'il n'arrivera pas à rembourser Ondine de cette façon. Natsu semblait avoir une autre idée en tête...
Revenons à présent du côté de Happy. Le chat n'a toujours pas solutionné son problème de gag. Mais un autre événement vint l'interrompre dans sa réflexion. L'arrivée d'un groupe de soldats dont le leader avait un look pour le moins...euh peu banal. Ravi pour Ondine, Happy les pointa du doigt et hurla aussitôt:


"Ondine!! Des clients!!....Aaaaaah!"

Happy plaça ses pattes avant devant sa bouche en regardant Leen, qui devait probablement sourire en voyant le chat pris à son propre piège. Happy baissa les pattes avant en prenant un air boudeur.

"Zut! Ma blague est ratée..."

Puis celui-ci observa la scène sans dire un mot. Dans un sens, c'était à Leen que le nouvel arrivant s'adressait...

_________________


Dernière édition par Natsu Dragneel le Sam 27 Aoû - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Ven 26 Aoû - 23:32

Le SOLDAT dit à Happy que ce n'est pas la peine qu'il se cache car il sait qu'il parle, puis, il dit à Ondine qu'il s'appelle Leen, qu'il est un ex SOLDAT de première classe et qu'il a grandit à midgar mais que son histoire ne servirait à rien, il dit qu'il a remarquer leur tête d'enterrement et leur demande si ils peuvent leur en dire plus et quel est leur nom, Ondine dit : "Je m'appelle Ondine Delamarine et lui c'est Happy. On ne fesait pas de tête d'enterrment, je me demandais juste où se trouvait Natsu, le maître de Happy, car il doit me rembourser parce qu'il a mangé la moitié de mes poissons sans les payer".

Ensuite, un groupe de SOLDATS approche, l'un d'eux les salua et se présente, il s'appelle Efharestar Dahren Lednaria puis, il demande à Leen si il se trompait en disant qu'il fait partie de la Shin-Ra, en entendant ça, Ondine prend un air appeuré qu'elle essaye de dissimuler car depuis sa plus jeune enfance, des hommes de la Shin-ra tentent de l'enlever sans qu'elle sache pourquoi, son tuteur s'était d'aillleurs sacrifié pour la protéger, elle dit : "Heu...je dois y aller. Excusez-moi".

La fille aux cheveux bleus prend sa brouette et s'éloigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leen Sly

avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Age : 25
Localisation : FF7 - Ville de Kalm [En rp]
Classe : Mercenaire
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Sam 27 Aoû - 15:27

L'étrange petit chat bleu venait de se faire prendre à son propre jeu, ce dernier voulant faire duré la boutade ne put s'empêcher de prévenir Ondine à la vue de soit disant client, ce qui fit par ailleurs bien rire Leen. L'homme au regard étrange qui indirectement mis fin à la blague de Happy salua les jeunes gens tout en se présentant et en posant par la même occasion une question à L'ex SOLDAT.
Bizarrement, Ondine prit une attitude étrange et inventa un excuse du genre " Je dois y aller " afin de s'esquiver, ce qui intrigua Leen se tournant en direction de la jeune femme au cheveux bleu trottinant tout en poussant son étalage de poisson. Sans réellement comprendre l'acte de cette dernière, Leen se tourna vers Efahres Lednaria tout en lui rendant son salut.

- " Bien le bonjour. Je me nomme Leen Sly et je faisais effectivement partie de la Shin-ra en tant que SOLDAT de première classe. Je l'est quitté volontairement pour des raisons personnelle mais peut-être pourrais-je vous renseigner ? "

Le regard pervers de l'homme, et le balancement de sa sucette voguant au gré de sa langue inquiétait fortement Leen. La raison pour laquelle Ondine avait fuit avait sans aucun doute un rapport avec cette homme. L'ex SOLDAT se décida alors de tout faire pour éviter que la discutions porte trop sur Ondine, au cas ou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Efahres Lednaria

avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Age : 25
Classe : Guerrier
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Sam 3 Sep - 20:32

Dès l'arrivée du groupe de soldats et des marchands, le trio se mit activement en activité. Le chat bleu avait parlé, pointant le groupe de ses pattes, la fille aux cheveux bleus eut de la peur traversant ses yeux et tenta de s'éclipser, sans même saluer le groupe fraîchement arrivé, quant au garçon armé il la regarda partir avant de pivoter vers le chef des soldats. Il lui rendit les politesses, se présentant, et répondit à la question. Comme réaction face au départ subit de la demoiselle, le chef du groupe lança un regard bref à deux hommes de son groupe qui s'en allèrent la suivre.

Un détail sembla contrarier quelque peu Efahrestar ; l'imparfait de la phrase puis le soulignement du départ du groupe armé. Le ton utilisé changea quelque peu et devint légèrement sec, sans être vraiment marqué.


Anciennement SOLDAT, dites-vous ? Voilà qui est fort navrant. Je ne puis donc m'enquérir de réponses auprès de vous, vous m'en voyez navré. Sauf... Sauf peut-être deux, en y repensant.

En prononçant ces derniers mots, l'homme vêtu de rouge regarda au ciel. Il ramena ensuite ses yeux face à son interlocuteur, accompagnant ses paroles de quelques mouvements de sa main gauche, la laissant aller au gré de ses paroles.

Premièrement, auriez-vous l'amabilité de m'indiquer où se trouve le centre de regroupement des membres de la Shin-Ra des environs, s'il vous plaît ?

Il posa ensuite son regard en direction du petit chat bleu, l'homme ne semblait pas étonné de croiser un animal qui pouvait se tenir sur les pattes arrières mais la couleur fort peu usuelle l'intrigua sincèrement. Il s'accroupit devant le petit chat et l'observa, d'un air curieux, son regard ayant perdu tout ce qui était possible de méchanceté, ce qui en laissait quand même une légère trace mais à peine notable à nouveau. Il ne pipait mot, regardant le chat sous divers angles. Après un examen superficiel de quelques secondes, l'homme se releva et lança un regard dans la même direction que les deux soldats et la jeune fille avaient prise. Ils semblaient être sur le point de rattraper la jeune fille. Efahres se tourna ensuite vers l'ex-SOLDAT, reprenant son air habituel dans le regard, et s'approcha. Il saisit le bâton de sa sucette terminée et le jeta dans ce qui semblait être une poubelle avant de s'emparer d'une autre friandise dans une pochette accrochée à sa ceinture. Il la déballa puis la plaça entre ses dents.

Dites-moi, Leen... Qui est cette fille aux cheveux bleus qui s'enfuit au loin ? Savez-vous quelle mouche l'a piquée ? Ca n'est pas notre présence qui l'a dérangée, j'espère. J'en serais fort peu aise, tout comme ces dignes marchands que vous voyez derrière moi.

Le fait d'avoir parlé dans le nom des marchands sans même les avoir consulté ne semblait les déranger, ils semblaient plutôt soulagés que l'homme en rouge ne leur portait qu'un infime intérêt en cet instant. Cependant, la fille de la famille sembla vouloir profiter de ce détail, tentant de s'éclipser lentement. L'un des quatre soldats restant l'avait remarqué et, alors qu'elle s'éloignait de plus en plus, se plaça devant elle avant de la gifler du revers de la main. Il l'insulta juste après et la tira par le vêtement pour la ramener vers le groupe, étant tombée à terre sous l'impact. La scène ne s'était pas passée sans silence et attira l'attention d'Efahres, qui se tourna vers le groupe et s'approcha d'eux. La fille, agenouillée au sol en train de pleurer et de se frotter la joue, était entourée de ses parents qui tentaient de la consoler. Efahres se pencha vers elle, un genou à terre, ses poignets croisés appuyés sur l'autre, le regard adouci.

Allons ma douce, n'avons-nous pas déjà discuté de tout ceci à bord du transporteur ? Souhaitez-vous réellement qu'un incident que nous regretterions survienne ? Je vous en prie, patientez et tout ira pour le mieux, vous verrez. Il n'y a rien à craindre.

Efahrestar sortit une sucette de sa pochette et la tendit vers la demoiselle, un geste semblable à un réconfort mais qui semblait hors-contexte vu le sentiment d'infériorité et de peur constante qui se dégageait avec force de la petite famille. L'homme en rouge se releva alors et pivota vers Leen.

Je suis navré que vous eusses dû assister à cela.


Dernière édition par Efahres Lednaria le Dim 11 Sep - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsu Dragneel
Dragon Slayer
avatar

Masculin Nombre de messages : 239
Classe : Guerrier
Niveau : débutant
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Sam 10 Sep - 21:31

Pendant que Natsu cherchait un moyen de rembourser Ondine, du côté de Happy la situation devenait bizarre. A peine Efahres prononça le nom Shin-ra que la vendeuse de poissons s'en alla précipitamment. Le chat se demanda donc quelle mouche l'avait piquée et décida alors de la suivre en espérant ne pas la gêner. Mais le nouvel arrivant le freina dans son élan. Alors que ce dernier discutait avec Leen, l'homme s'arrêta soudainement pour observer attentivement Happy. Cela intriguait fortement le félin qui commençait à se poser quelques questions, du style "il n'a jamais vu un chat de sa vie?" ou encore "j'ai un truc sur la tête?". A vrai dire, la réaction d'Efahres est tout à fait normal car rares sont les continents où l'on peut croiser quotidiennement des "animaux" se promenant sur deux pattes comme les humains. Ne se doutant pas de cela et en voyant les réactions d'Ondine et Leen, Happy ne pouvait donc que s'interroger sur le comportement d'Efahres.
Après cette brève observation, le chat laissa les deux hommes poursuivre la discussion et décida de rejoindre la jeune fille. Happy voulait savoir comment elle allait et pour ne rien cacher, celui-ci désirait un dernier poisson pour son déjeuner. Plutôt que de marcher, le félin fit apparaître des ailes blanches sur son dos, puis il s'envola pour se diriger vers Ondine. Un geste tellement banal pour lui qu'il ne soucia pas une seule seconde de la réaction des villageois. Ces derniers s'exprimèrent naturellement par des "regarde maman, un chat qui vole", "faut que j'arrête de boire" ou encore "je lui achèterai des poissons le jour où les chats auront des ail... euh j'ai rien dit".
Happy s'arrêta subitement en route en entendant des bruits comme des gifles suivies d'insultes. Une autre fille semblait avoir des problèmes avec les soldats qui accompagnaient Efahres. Bien que désirant s'interposer, le chat resta sur place, impuissant face à une telle situation. Il n'était pas question pour lui de se frotter au groupe vu sa faiblesse physique, au mieux Happy ne pouvait qu'espérer en assommer un. Autre solution, attraper la fille et s'enfuir par les airs avec elle, mais les parents de celle-ci risquaient d'en subir les conséquences. Dernière possibilité, prévenir Natsu, mais impossible de savoir où ce dernier se trouvait. "Par chance", Efarhes intervint et calma la situation, rassurant au passage Happy qui poussa un "ouf" de soulagement.


*Ces types sont vraiment des brutes. Si Natsu était là, il ne les aurait pas laissé faire...*

Déçu par son manque de courage, Happy baissa un peu la tête et continua de voler vers Ondine. La suite du trajet fut brève, le chat ne tarda pas à la rattraper. Puis inquiet pour elle, le chat lui demanda tout de suite:

"Dis, Ondine. Quelque chose ne va pas? T'es partie d'un coup."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ondine
Cetra
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Klam
Classe : Mage rouge
Niveau : Débutant
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   Lun 12 Sep - 23:44

Ondine marcha dans les sombres ruelles où elle y abandonne sa brouette dans un coin pour pouvoir marcher plus vite, elle regarde devant, derrière, à gauche, à droite, tout autour d'elle pour vérifier que personne ne la suivait, c'est alors que happy arrive en lui posant une question, Ondine lâche un cri de surprise sur le coup en le voyant arriver comme ça avant de reprendre son calme et de dire : "Ça va pas de me faire une peur pareil! J'ai faillit avoir une crise cardiaque moi! Sinon ça va, je n'aime juste pas écouter les discussions de ces prétencieux de SOLDATS".

Ondine ne voulait pas faire part au petit chat de ses problèmes avec la Shinra de peur qu'il veuille s'en mêler et qu'il lui arrive quelque chose et aussi parce qu'elle pense que ce n'est pas ses affaires, elle commence à s'avancer pour retourner vers les rues des marchands en disant : "Bon, on devrait retrouver Natsu pour voire où il en est pour me rembourser".

C'est tout ce qu'elle a trouvé pour changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La petite vendeuse de poissons (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La petite vendeuse de poissons (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Screen] Petite réunion chez Kokinette
» [Collection Membre] Ma petite collection.
» Retour au Pays Imaginaire(libre)
» [RESOLU - Script] Création d''une petite fenetre de menu.
» Petite présentation partielle de ma piètre personne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Le monde de Final Fantasy VII :: Continent de Midgar :: Kalm :: La ville de Kalm-
Sauter vers: